Les sacs de luxe vintages, vers un luxe engagé ?

Femme tenant un sac louis Vuitton

Publié le : 22 avril 20215 mins de lecture

De nos jours, de plus en plus de consommatrices cherchent à acheter des produits qui reflètent leurs valeurs. On cherche ainsi des produits responsables tant écologiquement que socialement. Bien souvent, une acheteuse avisée préférera ainsi un sac à 200€ avec une empreinte carbone faible qu’un sac à 50€ venu de l’autre bout du monde et réalisé dans des conditions déplorables.

En suivant ce raisonnement, on peut arriver à la conclusion que la maroquinerie de luxe est en adéquation avec ces idées : les produits sont souvent réalisés en occident, et les membres de la chaîne de production sont rémunérés correctement. Un sac de luxe est bien réalisé et tiendra dans le temps, contrairement aux sacs bas de gamme pensés pour être rachetés régulièrement.

Le luxe de seconde main

Et la seconde main dans tout ça ? Car oui, acheter des sacs de marque de haute qualité c’est très bien, mais pourquoi pousser à la production de masse lorsqu’on peut acheter de la seconde main, en parfait état, pour moins cher par-dessus le marché ? En toute logique, il n’y a aucune raison de ne pas le faire, surtout lorsqu’il existe des sites spécialisés comme IconPrincess pour acheter et vendre des sacs de luxe vintage sans aucun risque.

Après quelques recherches, nous pouvons vite lister trois points positifs principaux pour l’achat de sacs de marques vintages.


Les trois avantages du vintage

Tout d’abord, c’est un achat qui fait partie de l’écosystème du luxe. C’est un donc un achat qui promeut la qualité avant la quantité, la justice dans les revenus des différents acteurs travaillant sur les produits (même si bien sûr certains acteurs sont plus rentables que d’autres, aucun n’est laissé pour compte). 

Acheter un sac de luxe de seconde main ne met donc aucun bénéfice dans les poches d’industriels exploitant des travailleurs délocalisés.

Ensuite, c’est un achat écologique. En effet, un sac de luxe de seconde main est déjà produit. En l’achetant, on a donc zéro impact sur notre environnement, puisqu’il est déjà là. On fait donc passer un message contre la production à outrance et contre notre culture de consommation extrême. 

Si le produit existe déjà, qu’il est en bon état et qu’il est disponible à l’achat, pourquoi puiser dans les ressources de la planète pour le produire à nouveau ? Beaucoup de choses peuvent d’ailleurs s’acheter de seconde main, pas seulement les sacs de luxe.

Enfin, c’est un achat économique. Si on a les moyens de s’acheter un sac de luxe, alors pourquoi ne pas le faire de seconde main ? On économise ainsi 10% à 50% du prix du neuf, ce qui se traduit par des centaines voire des milliers d’euros. Bien sûr ce n’est pas toujours le cas, parfois les sacs de seconde main sont des modèles rares très recherchés et qui ne sont plus produits. 

Dans ce genre de cas, un sac vintage peut être plus cher qu’un sac neuf. Mais dans la majorité des cas, on fera des économies par rapport au neuf. Et avec l’argent économisé, on peut se permettre de consommer de façon engagée, par exemple en optant pour un panier de légumes locaux au lieu d’acheter des légumes d’Espagne.

On s’imagine souvent le monde du luxe comme un monde fermé et aristocratique très loin des valeurs humaines. Pourtant, le monde du luxe n’a rien d’aristocratique en soi. C’est simplement une branche présente dans tous les secteurs, dans laquelle on a décidé de ne faire aucun compromis sur la qualité du produit. Peu importe s’il est cher au final ! En optant pour un sac de luxe de seconde main, il nous est ainsi possible de développer le “luxe écolo” engagé pour un impact écologique minimal et une justice sociale.

Plan du site